Kaki

Le kaki fait partie de la famille des Ebénacées, il est originaire de Chine.

Les pays producteurs se situent principalement dans les régions tropicales et subtropicales, parfois aussi dans les régions tempérées. Les arbres sont peu exigeants et s’adaptent facilement à leur environnement. Il est ainsi possible, en Suisse, de cultiver des espèces précoces et résistantes à l’hiver. Par sa forme et sa consistance, le kaki rappelle la tomate. La peau étant épaisse et coriace, le fruit doit être pelé avant d’être consommé. On peut manger les kakis même s’ils sont un peu blets. La chair molle et gélatineuse peut être mangée avec une cuillère, comme celle d’un kiwi.

On peut également obtenir des fruits de la même espèce sous le nom de «persimon » ou «sharon ». La forme de ces fruits est en général plus ovale et leur chair est plus ferme que celle du kaki. La peau du persimon étant plus fine, le fruit peut donc être mangé comme une pomme. Lorsqu’elles ne sont pas mûres, certaines variétés laissent une sensation astringente sur la langue en raison de leur haute teneur en tanins. Plus les fruits mûrissent, plus les tanins diminuent.
Les kakis contiennent une grande quantité de bêtacarotène.

Saison : d’octobre à mars

Valeurs nutritives: Kaki – Base de données suisses des valeurs nutritives

 

Le saviez-vous?

Les kakis sont sensibles à l’éthylène, ils mûrissent donc plus rapidement si on les stocke avec des pommes.

1 portion par jour est égale à:

1 kaki