Chou frisé

Le chou frisé, appelé aussi chou de Milan ou chou de Savoie, appartient à la famille des brassicacées (crucifères). Originaire du nord du bassin méditerranéen, il est proche parent du chou blanc et du chou rouge.

Le chou frisé a des feuilles vertes et frisées, formant une pomme beaucoup moins compacte que celle du chou blanc. Le chou frisé se déguste rarement en crudité, mais en cuisine, il peut être apprêté de diverses manières, ses feuilles étant plus tendres que celles de la plupart des choux.
Pendant les mois d’hiver, le chou frisé, grâce à sa teneur élevée en vitamines, contribue à renforcer le système immunitaire. Il contient notamment 49 mg de vitamine C pour 100 g, soit presque autant que les oranges.
Le chou frisé est également une bonne source de bêta-carotène, de vitamines B6 et E, d’acide folique, mais aussi de potassium, de calcium et de fer. Ses feuilles recèlent des fibres alimentaires qui stimulent la fonction intestinale, et le chou frisé est particulièrement riche en substances végétales secondaires.
Il est particulièrement savoureux cuit à l’étuvée ou en soupe. On le consomme aussi volontiers en potée. Il est encore meilleur relevé avec des épices comme le cumin, les clous de girofle, la coriandre, la noix de muscade ou l’ail.

Saison du chou frisé: toute l’année.

Valeurs nutritives: Chou frisé – Base de données suisses des valeurs nutritives

 

Le saviez-vous?

Les valeurs nutritives du chou frisé sont comparables à celles du chou blanc. Sa teneur en acide folique est cependant trois fois plus élevée que celle du chou blanc, et sa teneur en glucosinolates  est la plus élevée de tous les choux.

1 portion par jour est égale à:

un quart de chou frisé