Poivron

D’un point de vue botanique, le poivron est un légume-fruit. Originaire d’Amérique du Sud et centrale, le poivron a été ramené en Europe au 16 e siècle par les conquistadors espagnols. Le paprika ou poivron n’était cultivé au départ que comme plante ornementale. C’est au début du 20 e siècle que des essais de sélection systématiques ont permis d’obtenir un légume de ce qui était jusque là le piment à petits fruits utilisés comme épice.

On fait aujourd’hui la distinction entre poivrons servant de légume, et paprika ou piment utilisé comme épice. Dans ce dernier, c’est une teneur élevée en capsaïcine (un alcaloïde) qui lui donne son goût piquant ou brûlant. Les poivrons en contiennent des proportions beaucoup plus faibles. L’industrie pharmaceutique utilise la capsaïcine – qui se trouve surtout dans les graines et leur placenta – comme principe actif de produits contre les douleurs. Quand on utilise des poivrons pour faire des sauces ou des potages, il faudrait éviter de les cuire avec des acides (par exemple vin ou citron) qui «éteignent» leurs couleurs vives: ajouter ces ingrédients peu avant de servir. Bien des personnes ont de la peine à digérer le poivron, surtout cru et avec sa peau indigeste. Peler un poivron ne diminue en rien sa valeur nutritive: il suffit de le plonger deux minutes dans de l’eau bouillante, et sa peau s’enlève très facilement.

Saison des poivrons: de juillet à octobre.

Valeurs nutritives:
Poivron, rouge – Base de données suisses des valeurs nutritives
Poivron, vert – Base de données suisses des valeurs nutritives

 

Le saviez-vous?

Avant même d’être arrivé à maturité, le poivron présente des teneurs élevées en vitamines C et E et en bêta-carotène. A maturité, il renferme encore plus de vitamine C, de carotinoïdes  et de flavonoïdes, ainsi que des glucides, d’où son goût plus sucré.

1 portion par jour est égale à:

un petit poivron