Les sels minéraux et les oligoéléments

Les sels minéraux et les oligoéléments sont indispensables à un développement physique et psychologique normal et doivent être apportés à l’organisme en quantités suffisantes pour que celui-ci fonctionne correctement.

Les sels minéraux sont présents dans l’organisme en concentrations supérieures à 50 mg par kilo de poids corporel. Le chlorure, le potassium, le calcium, le magnésium, le sodium et le phosphore sont des sels minéraux.

Les oligoéléments sont présents dans l’organisme en concentrations inférieures à 50 mg par kilo de poids corporel. L’arsenic, le plomb, le chrome, le fer, le fluor, l’iode, le cobalt, le cuivre, le manganèse, le molybdène, le nickel, le sélénium, le silicium, le vanadium, le zinc et l’étain sont des oligoéléments. On ignore encore s’ils remplissent tous une fonction dans le corps, de sorte que nous nous limiterons ici aux plus importants.

Quel est le rôle de ces différents éléments ? Dans quels aliments les trouve-t-on ? Comment se manifestent les carences et quels sont les risques en cas d’apport excessif ? Le point avec «5 par jour».

A noter que les suppléments de sels minéraux et d‘oligoéléments ne devraient être pris qu’en cas de carence dûment diagnostiquée, après consultation d’un médecin.

Comment préserver les sels minéraux ?
Contrairement aux vitamines, la plupart des sels minéraux ne sont pas sensibles à l’air, à la lumière et à la chaleur. Mais ils peuvent être entraînés dans l’eau lors de la préparation ou de la cuisson. Mieux vaut donc respecter les règles ci-après :

  • Laver les fruits et les légumes si possible entiers, c’est-à-dire avant de les parer.
  • Cuire les légumes à la vapeur plutôt que dans une grande quantité de liquide.
  • De nombreux sels minéraux se trouvant dans la pelure, manger si possible les fruits et les légumes avec la peau.
Remarque

«5 par jour» vous montre comment couvrir vos besoins journaliers en sels minéraux et en oligoéléments grâce aux fruits et aux légumes. Pour quelques-uns de ces éléments, vous pouvez également vous assurer les apports recommandés en consommant des aliments d’origine animale ou d’autres produits végétaux en petites quantités.