Sélénium

Le corps humain renferme 10 à 20 mg de sélénium. Cet oligoélément est un constituant important des acides aminés nécessaires à la fabrication des protéines. C’est dans le foie et les reins qu’on en trouve les plus grandes concentrations.
Le sélénium est présent aussi bien dans les produits d’origine animale que végétale. Les fruits et les légumes en contiennent relativement peu. La teneur en sélénium des aliments dépend fortement de la qualité du sol et du fourrage ; elle est donc extrêmement variable.

Fonctions

  • Contribution à la fabrication de certaines protéines.
  • Protection des cellules, de l’ADN et du plasma sanguin contre les dégâts liés à l’oxydation.
  • Constituant de certaines enzymes.
  • Régulation des hormones thyroïdiennes.

Symptômes de carence

  • Anémie, insuffisance cardiaque, troubles de la production des spermatozoïdes, troubles de la croissance et de la formation des os.

Risques en cas de surdosage

Nausées, vomissements, troubles digestifs, abattement, perte des cheveux et des ongles, haleine sentant l’ail, troubles du système nerveux.

Interactions

Les mécanismes de résorption n’ont pas encore été pleinement élucidés. Il est possible que le tabagisme, la consommation d’alcool et certaines maladies abaissent le taux de sélénium.

Sources

Viande, poisson, œufs, légumineuses, fruits à coque, céréales complètes.

Apports recommandés

(hommes/femmes)
Adolescents 70 µg / 60 µg
Adultes 70 µg / 60 µg
Personnes de 65 ans et plus 70 µg / 60 µg

« 5 par jour » vous aide à couvrir vos besoins journaliers en sels minéraux et oligoéléments.

Pour couvrir les besoins journaliers recommandés (60 µg), il faudrait consommer 850 g de champignons, 2 kg de chou blanc, 4 kg d’oignons ou encore 6 kg de tomates, d’asperges ou d‘oranges.