Niacine

Le terme de niacine recouvre deux substances, l’acide nicotinique et la nicotinamide. Toutes deux ont le même effet, car elles peuvent se transformer l’une en l’autre dans le métabolisme. Elles sont toutes les deux nécessaires à la formation de coenzymes.
Les besoins journaliers dépendent fortement de l’absorption du tryptophane, un acide aminé qui peut également être transformé en niacine. Il faut 60 mg de tryptophane pour obtenir 1 mg de niacine dans l’organisme. Le tryptophane est un composant de molécules de protéines ; on le trouve dans les aliments riches en protéines tels que légumineuses, fruits à coque, produits céréaliers, poisson, œufs et viande.
La nicotinamide se trouve essentiellement dans les produits animaux (viande, abats) ; elle est bien résorbée par l’organisme. Les plantes sont moins riches en niacine et en acide nicotinique. Dans les produits céréaliers tels que le maïs ou le blé, ce dernier se lie par ailleurs à d’autres molécules, de sorte que son absorption par l’organisme n’est pas optimale.

Fonctions

  • Régulation du métabolisme énergétique.
  • Soutien de nombreux processus métaboliques, p. ex. formation d’acides gras et de cholestérol.
  • Bon fonctionnement du système nerveux.

Symptômes de carence

  • Faiblesse physique, fatigue, manque d’appétit, lésions du système nerveux central, pellagre (dermatite, diarrhée, démence).

Risques en cas de surdosage

Il n’existe aucun risque de surdosage par le biais de l’alimentation. La niacine ne semble pas toxique à hautes doses. Elle peut toutefois déclencher un symptôme de flush avec des rougeurs de la peau, une sensation de chaleur ou de brûlure ou une gastrite. Lorsque la concentration ou l’apport est réduit, les symptômes disparaissent.

Interactions

+ Aucune interaction positive connue.
– Un statut en fer bas, la vitamine B2 (riboflavine) et la vitamine B6 diminuent la synthèse de la niacine à partir du tryptophane.

Sources

Foie, volaille, viande maigre, fruits à coque, légumineuses, levure.
Aliments contenant du tryptophane (légumineuses, fruits à coque, produits céréaliers, poisson, œufs et viande).

Apports recommandés

(homme/femme)
Adolescents 17 mg /13 mg
Adultes 15 mg / 12 mg
Personnes de 65 ans et plus 14 mg / 11mg

Contribution de « 5 par jour »

Il faut 215 g de chanterelles, 350 g de champignons de Paris, 518 g de pois mange-tout, 680 g de petits pois, 875 g de sureau, de fruits de la passion ou de dattes pour couvrir les besoins journaliers.