Vitamine A (rétinol)

La vitamine A se classe parmi les vitamines liposolubles. On regroupe sous ce nom différents composés chimiques ayant le même effet que la vitamine A dans l’organisme. On trouve la vitamine A exclusivement dans les denrées animales.
On rattache également à la vitamine A les composés de la provitamine A, que l’on trouve uniquement dans les aliments d’origine végétale tels que les légumes et les fruits. On dénombre par exemple plus de 600 variantes de bêta-carotène. La provitamine A et le bêta-carotène sont classés dans le même groupe que la vitamine A, car l’organisme peut les transformer en rétinol.
Compte tenu des différentes formes sous lesquelles la vitamine A se présente, la teneur en vitamine A des aliments et les besoins journaliers sont indiqués en équivalents-rétinol. On entend par là la quantité d’une forme de vitamine A ou de provitamine A qui a le même effet qu’un milligramme de vitamine A (rétinol).

Fonctions

  • Rôle important pour une bonne vue en général et pour la vision nocturne en particulier.
  • Renforcement du système immunitaire.
  • Protection de la peau et des muqueuses.
  • Soutien du métabolisme du fer.
  • Régulation de la formation cellulaire et tissulaire au niveau génétique.
  • Reproduction, p. ex. développement sain de l’embryon dans l‘utérus.

Symptômes de carence

  • Mauvaise vision nocturne.
  • Infections.
  • Altérations de la peau et des muqueuses.
  • Troubles de la croissance.
  • Troubles des organes reproducteurs.

Risques en cas de surdosage

La vitamine A est stockée dans le foie. Pour prévenir un surdosage, il convient d’éviter une supplémentation au moyen de comprimés ou d’aliments enrichis en vitamine A sur une longue période. Un apport excessif peut, à long terme, entraîner des atteintes hépatiques, une desquamation de la peau, des douleurs osseuses, des maux de tête et des nausées.

Interactions

+ Les vitamines C et E augmentent la stabilité du bêta-carotène.
– Des maladies chroniques du foie et des reins entravent le stockage et le transport de la vitamine A. Une alimentation trop pauvre en protéines, des maladies infectieuses et une mauvaise absorption générale des nutriments diminuent également le statut en vitamine A.

Sources

Vitamine A : foie, jaune d’œuf, lait entier, beurre et fromage.
Provitamine A : carottes, épinards, rampon, côtes de bette, brocoli, courge, mangue, abricots

Apports recommandés

(homme/femme)
Adolescents 1.1 mg / 0.9 mg
Adultes 1.0 mg / 0.8 mg
Personnes de 65 ans et plus 1.0 mg / 0.8

Bêta-carotène
Adolescents 2-4 mg
Adultes 2-4 mg
Personnes de 65 ans et plus 2-4 mg

Contribution de « 5 par jour »

25 g de carottes ou 40 g d’épinards suffisent déjà pour couvrir les besoins journaliers en bêta-carotène (2 mg). Pour ce qui est des fruits, 90 g d’abricots ou de mangue fournissent l’apport quotidien recommandé.