Vitamine K (phylloquinone)

La vitamine K fait partie des vitamines liposolubles. Elle joue un rôle essentiel dans la coagulation du sang et la croissance osseuse. Dans la nature, on la trouve sous deux formes : la vitamine K1 (phylloquinone) et la vitamine K2 (ménaquinone).
La vitamine K1 est synthétisée par les plantes ; on la trouve essentiellement dans les légumes à feuilles vertes, le brocoli et les choux de Bruxelles. La teneur en vitamine K peut varier selon la saison, car la production de vitamine K1 est liée à la photosynthèse.
Dans l’intestin humain, la vitamine K2 est synthétisée par des bactéries. Il n’est pas possible de dire avec certitude si la vitamine K ainsi produite contribue à couvrir les besoins nutritionnels.

Fonctions

  • Coagulation du sang.
  • Santé des os.

Symptômes de carence

  • En principe, les carences en vitamine K sont rares chez l’adulte en bonne santé. Les éventuels déficits sont généralement liés à une mauvaise absorption des graisses au niveau de l’intestin ou à une alimentation artificielle. Ils se traduisent par une tendance aux saignements.

Risques en cas de surdosage

Aucun effet néfaste n’a été observé même en cas de prise de grandes quantités de vitamine K sur une période prolongée.

Interactions

+ Aucune interaction positive connue
– Un apport élevé en vitamines A ou E peut entraîner un déficit en vitamine K.

Sources

Légumes verts, p. ex. épinards, oignons, choux de Bruxelles, côtes de bette et poireau, mais aussi huiles végétales, flocons d’avoine, pommes de terre, tomates, asperges et beurre.
On trouve la vitamine K2 dans les produits laitiers comme le fromage.

Apports recommandés

(homme/femme)
Adolescents 70 µg /60 µg
Adultes 70 µg /60 µg
Personnes de 65 ans et plus 80 µg /65 µg

Contribution de « 5 par jour »

16 g de côtes de bette, 21 g d’oignons, 23 g d’épinards, 26 g de choux de Bruxelles, 27 g de fenouil, 29 g de poireau, 31 g de chou-fleur ou 33 g de rampon ou de chicorée suffisent pour couvrir les besoins journaliers. Les fruits, en revanche, contiennent très peu de vitamine K : il faudrait par exemple 1,6 kg de pommes pour arriver à la dose journalière conseillée !