Composés organosulfurés

Comme leur nom l’indique, ces composés contiennent du soufre. On les trouve essentiellement dans l’ail et les liliacées comme les oignons. On distingue les composés organosulfurés hydrosolubles (solubles dans l’eau) et liposolubles (solubles dans la graisse). L’alliine, que l’on trouve dans l’ail, est bien étudiée du point de vue scientifique. Lorsqu’on utilise de l’ail en cuisine en le coupant, hachant ou écrasant, l’alliine inodore se transforme en allicine sous l’effet d’enzymes et de la chaleur, allicine qui est responsable de l’arôme caractéristique de l’ail et de ses propriétés bénéfiques pour la santé.

Effets

  • Réduction du taux de cholestérol.
  • Diminution de la tension artérielle.
  • Effet antibiotique (= qui empêche la croissance de micro-organismes tels que bactéries et champignons).
  • Action anti-oxydante (= qui empêche la réaction de molécules sensibles avec l’oxygène).

Affections dont le risque pourrait être diminué

  • Certains cancers, notamment le cancer de l’estomac.
  • Thromboses

Sources

Oignon, ciboulette, échalotes, ail, poireaux, choux.

Bon à savoir

Les comprimés, poudres, huiles ou autres ne contiennent pas d’allicine, de sorte qu’ils ne présentent les mêmes propriétés bénéfiques que l’ail frais.

Remarque

Aucune recommandation n’a encore été formulée quant aux apports journaliers nécessaires, les fondements scientifiques faisant encore largement défaut.

Les substances végétales secondaires ne devraient pas être absorbées isolément sous forme de comprimés, par exemple, car des effets indésirables sont possibles. Pour qu’elles déploient leurs effets bénéfiques, il est probable qu’elles doivent être associées aux nombreux autres composants alimentaires (graisses, vitamines, sels minéraux, etc.